En cours d’élaboration : Projet de création année 2021

O4CDM se veut être porteur de projet d’ASL. O4CDM souhaite mener des actions à visée sociolinguistique centrées sur un apprentissage du français favorisant l’autonomie quotidienne du public migrant adulte selon la méthodologie et la pédagogie préconisées par CEREGARD. Au-delà, de ce référentiel, O4CDM souhaite proposer dans ses Ateliers un appui à l’autonomie sociale du public par des axes spécifiques et aux choix de thématiques ciblés selon les statuts de notre association.

Un « diagnostic » médico-social a été effectué par l’association O4CDM depuis 2017 au travers de ses actions mises en œuvre sur le territoire des Quartiers prioritaires, renforçant ainsi son maillage auprès des partenaires de proximité, son ancrage territorial et sa réactivité quant aux besoins spécifiques des habitants de ces territoires [Partenaires associatifs, PMI, Santé mentale, Education nationale, REP+, Travailleurs sociaux, Adultes Relais, PRE, Education spécialisée, Atelier Santé Ville, Groupe de Travail en Santé Mentale (enfance petite enfance, adulte en grande précarité et à besoins spécifiques,… )]

L’objectif de l’association O4CDM est de demander pour l’année 2021 un agrément [Français Langue d’Intégration (FLI)] établi par le Ministère de l’Immigration.

Ateliers mis en place dans les Quartiers Prioritaires de la Ville de Nîmes-Métropole plaçant la personne bénéficiaire au centre de son action en tenant compte des conditions de vie de chacun(e) dans un contexte socio-économique, culturel à chaque fois bien différent.

Objectifs, Organisation et Pédagogie :

Afin de répondre seul aux démarches et aux sollicitations de la vie courante, l’ASL propose :

  • un appui à l’autonomie sociale,
  • un appui à l’autonomie professionnel,
  • une meilleure appropriation de l’environnement social,
  • une meilleure acquisition des codes sociaux et culturels
  • une meilleure acquisition de la langue française.

Promouvoir et soutenir les parcours de formation, la participation à la vie sociale et citoyenne, et le projet de vie professionnel.

Développer l’autonomie du public en communication orale et écrite du français.

– Faciliter l’appropriation des usages, des règles de vie et des codes sociaux du pays d’accueil.

– Respecter, encourager et développer des parcours d’intégration différenciés et adaptés à chacun des participants

– Favoriser la construction de partenariats locaux sur le plan pédagogique, technique et institutionnels

– Contribuer à développer sur le territoire une offre d’apprentissage du français adapté aux publics et complémentaire aux dispositifs existants.

REFERENTIEL INSTITUTIONNEL POUR LES ATELIERS SOCIOLINGUISTIQUES DES QUARTIERS PRIORITAIRES DE NIMES-METROPOLE, établi par les partenaires institutionnels du Contrat Urbain de Cohésion Sociale de Nîmes-Métropole.

Personnes maximum par groupe : 12

Minimum 6 heures d’atelier par semaine et par apprenant.

A chaque accueil, un état des lieux individuel est effectué afin de programmer les attendus des ateliers à venir en fonction des niveaux et des capacités d’usage, d’adaptation et d’intégration dans la vie quotidienne.

  • capacité d’usage du français (oral et écrit),
  • capacité d’écoute,
  • capacité d’expression,
  • capacité de lecture,
  • capacité d’écriture
  • connaissances sociales et professionnelles à acquérir ou à développer.

A chaque fin de cycle, une évaluation individuelle est effectuée.

Contenus d’apprentissage variés adaptés aux profils de chacun et chacune :

  • Supports pédagogiques multimédias.
  • Animation des séances et mises en situation réelle.
  • Interventions thématiques relatives à la vie quotidienne (santé, alimentation, emploi… )

Responsable de l’action et porteur de projet :

Sébastien JANICKI, Docteur en philosophie, Conférencier et Enseignant

Spécialisé dans les activités scientifiques et techniques

  • Consultant, chercheur et conseiller scientifique